Anna Dello Russo x H&M party Paradis Latin 27.09.2012 #mode

On n’en attendait pas moins de la facétieuse papesse du bling couture. Pour sceller dans les mémoires nocturnes sa collaboration avec H&M, celle qui porte des tenues de nuit le jour a fait couler sa « fashion shower » dans la salle de spectacles du Paradis Latin, délicieux cabaret injustement méconnu du Ve arrondissement. Le ramdam modeux le plus attendu de la fashion week hexagonale a vu défiler tout ce que la mode compte de plus mondain : tops, créateurs, socialites, et consorts. Le spectre Karla Otto plane sur cette foule anormalement dense en it-people.

23h. C’est dans une limousine ritulante que la « gallldian of fashion » fait son entrée, aux côtés d’une dizaine d’ersatz engoncés dans de micro-bodies de vinyle. Il faut « exprimer sa liberté à travers son look », parait-il. L’hystérisant tube d’Anna Dello Russo tourne en boucle. Les basses grondent. Autour de nous, les invités sont affublés d’attributs douteux : perruques, voilettes, masques AdR… tout ce qui pourra bien annihiler l’élégance et la retenue semble bon à prendre. On a même le droit aux pâtisseries à l’effigie de la rédactrice. Narcisse doit se retourner dans sa tombe, mais la sauce prend, et la mode exulte.

Minuit. Salle comble. On s’amuse de certains comptes-rendus enivrés des show Balmain et Lanvin. Tantôt dithyrambiques, tantôt assassins, toujours évasifs. Azaelia Banks est la seconde attraction de la soirée. Son flow implacable et ses textes scabreux l’ont propulsée parmi les étoiles, mais c’est grâce à Karl Lagerfeld que la rappeuse new-yorkaise a gagné ses galons fashion en devenant meilleure amie du Kaiser. Elle sera malheureusement rapidement larguée pour un chat, mais ce soir-là Azaelia assure le show.

A 1 heure du matin, les excentricités de celle qui a « la mode pour alphabet » atteignent un niveau paroxysmique : Anna entre en scène depuis le toit pour livrer une version cabaret de sa « fashion shower ». Extase, suite et fin.

Si vous n’avez pas vu la vidéo, vous n’aurez rien compris à cet édito, mais n’oubliez pas votre troisième leçon : « Fashion is always uncomfollltable, if you feel comfollltable, you’ll never get the look ». La messe est dite. B.B.

Photos: Virgile Guinard

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.