Voilà une bonne raison de braver le froid ce week-end : un esprit de fête s’est emparé des salles et couloirs de la Galerie des Galeries avec ‘Always Someone Asleep and Someone Awake’, la toute nouvelle exposition imaginée par la curatrice Arlène Berceliot Courtin autour de la fête. Un accrochage joyeux et gonflé à l’hélium. Qu’elle soit quotidienne, improvisée, issue d’une simple célébration d’un temps prosaïque ou fruit d’une certaine exception, la fête à la GDG redéfinit ses codes et langages à travers la vision trans-générationnelle d’artistes français et internationaux. Anne Collier, Ceal Floyer, Liam Gillick et Gabriel Kuri, Robert Heinecken, Amy O’Neill, Pierre Paulin et Bruno Serralongue proposent ainsi de partager un imaginaire collectif, et de poser un regard différent sur le syndrome de la fête, entre sentiment d’extase et lendemains. Pierre Ardouvin, Robert Stadler et Philippe Decrauzat se sont rendus hier soir à la fête de la fête, à l’invitation de sa maîtresse de cérémonie, Arlène Berceliot Courtin. Focus.

Photos: Julien Weber

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.