L’un est français, l’autre est américaine. L’un est danseur et chorégraphe, l’autre est une artiste conceptuelle. Tous les deux sont des esprits créatifs de renommée internationale, chacun aussi novateur que l’autre dans sa discipline de prédilection. Ainsi il n’est pas étonnant de voir se rencontrer Benjamin Millepied et Barbara Kruger à l’occasion d’une exposition événement au Studio des Acacias dans le cadre du Parcours Privé de la FIAC 2017. Avec “Reflections Redux”, Paul-Emmanuel Reiffers, fondateur du Studio des Acacias et Président de l’agence Mazarine, invite l’ancien directeur de la danse à l’Opéra de Paris à créer une oeuvre immersive et à repenser totalement la scénographie du Studio. Le soir de l’inauguration, les invités (citons Isabelle Adjani, Ellen von Unwerth, Haider Ackermann et Marie-Agnès Gillot) se sont plongés dans l’expérience créée par la rencontre entre projections holographiques et une scénographie de taille. Le concept : donner à revoir des passages de “Reflections”, le ballet imaginé par Benjamin Millepied en 2014. À l’époque, c’est Barbara Kruger qui signait les décors du ballet. Un environnement visuel total (au mur et au sol, deux vastes toiles rouge et blanc reprennent son obsession pour les mots) qu’elle recrée ici pour cette expérience immersive. Alors qu’au rez-de-chaussée le visiteur se mêle, presque involontairement, aux danseurs-hologrammes, il découvre au premier étage une série de films de Benjamin Millepied réalisés avec sa compagnie, L.A. Dance Project. Plus tard, la soirée s’est poursuivie par un dîner très privé au Loulou, entre initiés…

Photos: Jean Picon

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.