Alors qu’avant l’été la Fondation Louis Vuitton consacrait une exposition d’envergure à l’art africain, elle présente cet automne 200 chefs-d’oeuvre du Museum of Modern Art (MoMA) dans le cadre de “Être moderne : le MoMA à Paris” en association avec l’emblématique musée new yorkais. La réunion des deux institutions intervient alors que le MoMA amorce actuellement un important projet d’expansion. Ainsi jusqu’au 5 mars prochain, Glenn D. Lowry (directeur du MoMA) et Suzanne Pagé (directrice artistique de la Fondation Louis Vuitton) mettent l’art moderne à l’honneur avec cette exposition sous le commissariat artistique de Quentin Bajac. L’inauguration n’a pas manqué de rassembler les professionnels de l’art comme Jean Pigozzi, et même l’ancien Premier Ministre Manuel Valls. Il faut dire que pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de visiter le musée outre-Atlantique, il ne faut pour rien au monde manquer cette opportunité de rencontrer les oeuvres des maîtres Picasso, Cézanne, Klimt, Kirchner, Hopper, Matisse, Beckmann, Duchamp ou Kusama. Certaines oeuvres, comme “L’oiseau dans l’espace” de Brancusi ou “Campbell’s Soup Cans” d’Andy Warhol, n’ont d’ailleurs jamais été exposées en France avant aujourd’hui. Alors que France Culture diffusait depuis la Fondation une émission spéciale en direct (et en public!), on pouvait s’amuser à voter pour son artiste expressionniste préféré sur l’Instastory de @fondationlv (contre Newman, c’est Rothko qui l’emporte). Peut-être le nouveau moyen de prédire le succès d’une exposition ? #flvmoma

Photos: Jean Picon

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.