Juergen Teller est sans conteste l’un des photographes les plus emblématiques de sa génération – et de notre époque. Celui dont la pratique transcende les industries de la mode et de l’art a, au fil des années, développé une identité photographique unique dont la spontanéité semble être le premier pilier. Ainsi on ne s’étonne que peu face au titre de sa nouvelle exposition à la galerie Suzanne Tarasieve, “Leg, snails and peaches” (traduisez par “jambe, escargots et pêches”) – qui correspond à une série de 2017. Juergen Teller est tout le contraire de ces photographes qui s’effacent derrière leur objectif (il n’hésite d’ailleurs pas à se mettre en scène, nu, sur l’un des clichés phare de l’exposition). En témoigne sa proximité avec ses invités de haut vol qui avaient tous répondu présent au vernissage de cette semaine. De Catherine Deneuve à Léa Seydoux en passant par Kristin Scott Thomas et Charlotte Rampling, personne n’aurait manqué le rendez-vous qui a vite pris des airs de fête de famille. On retrouve d’ailleurs Charlotte Rampling sur l’un des trente clichés de l’exposition, tout comme Béatrice Dalle embrassant l’écorce d’un arbre. Comme l’écrit Éric Troncy dans le texte accompagnant l’exposition, le travail de Juergen Teller représente la célébration de la vie. Il n’était alors que logique que la soirée de vernissage se termine dans la bonne humeur générale… et même debout sur les tables !

« Leg, snails and peaches » du 13 janvier au 3 mars 2018, Galerie Suzanne Tarasieve

Photos: Julien Weber

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.