Le dessin contemporain s’installe au Drawing Hôtel avec le Drawing Lab Drawing Hotel, 17 rue de Richelieu 20.02.2017 #art

Catherine Phal et Carine Tissot ont un objectif : promouvoir et démocratiser le dessin contemporain. Les deux femmes – mère et fille – ont tout juste inauguré le Drawing Lab, un centre d’art dédié à l’expérimentation autour de cette pratique artistique souvent sous-estimée. Logé au sein du Drawing Hotel, qui ouvre lui aussi ses portes en février, ce vaste espace de 150m2 est avant tout un lieu d’expérimentation proposant aux artistes de se libérer du carcan de la feuille.

Lieu de villégiature au cœur de la capitale, le Drawing Hotel permettra aux baroudeurs, amateurs d’art et professionnels, de s’arrêter un instant pour découvrir les œuvres in situ de cet édifice conçu par Jean Papahn, président de SOFERIM. Chaque étage a été signé par les artistes Keita Mori, Abdelkader Benchamma, Clément Bagot, Françoise Petrovich, Thomas Broome et le duo Leik et Sowat, qui ont transformé les moindres recoins de l’hôtel en œuvres à part entière.

Lors de l’inauguration, les convives – dont Anne Brengou de la galerie de Roussan, la commissaire d’exposition Léa Bismuth, et les architectes Alexandra Bernaudin & Chiara Patrassi – ont été invités à visiter le Drawing Lab ainsi que les étages de l’hôtel, son bar, son rooftop, puis à découvrir « Strings » de Keita Mori (curatée par Gaël Charbeau), première exposition d’une riche programmation, qui dévoile d’immenses dessins muraux sur le thème de la migration. Avec, on se le permet, un cocktail signature du Drawing Bar à la main.

Drawing Hotel
17 rue de Richelieu, 75001 Paris

Photos: Jean Picon

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.