Voilà déjà dix ans que le Prix Meurice pour l’art contemporain a été créé ! Sous l’impulsion de Franka Holtmann, Directeur Général du Meurice, et avec le soutien des membres du Jury, le prix est devenu au fil des ans l’un des rendez-vous les plus attendus sur la scène artistique contemporaine. Il faut dire que l’hôtel, qui fait partie de la Dorchester Collection, a toujours accueilli les plus grands artistes de leur temps depuis sa création en 1835. Citons Dalì, Cocteau, Apollinaire, Warhol… Fondé avec la volonté de mettre en avant et d’accompagner de jeunes artistes français pour un projet d’envergure internationale, le Prix a révélé des talents comme Neïl Beloufa ou Lola Gonzàlez, lauréate de l’édition 2016/2017. Cette année, elle était à nouveau présente lors de la cérémonie, cette fois-ci en qualité de membre du Jury. Pour marquer l’occasion, Jean-Charles de Castelbajac, parrain du Prix, a imaginé un logo-emblème comme un blason qu’il aime à qualifier d’“harponneur d’étoiles” – clin d’oeil à la mission accordée chaque année aux membre du jury. Dans les salons somptueux de l’hôtel Le Meurice se sont retrouvés en grand nombre personnalités de la scène artistique et du cinéma, avec la présence notamment d’Eva Ionesco et son fils Lukas, du commissaire d’exposition Jérôme Neutres ou de l’invité d’honneur de cette édition, le critique d’art Hans-Ulrich Obrist, codirecteur des expositions et directeur des projets internationaux de la Serpentine Gallery à Londres. L’occasion pour les invités de découvrir “Les temps suspendus”, l’exposition des six finalistes Morgan Courtois, Cédric Fargues, Kapwani Kiwanga, Théo Mercier, Eva Nielsen et Mel O’Callaghan. À l’issue de la soirée, le Prix a été décerné au jeune Morgan Courtois représenté par la galerie Balice Hertling. À quelques jours de la FIAC et de son tumulte, un grand moment d’art.

Photos: Jean Picon

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.