La rentrée démarre en beauté à la Fondation d’entreprise Ricard. À l’occasion de la 19ème édition de son Prix, la fondation inaugurait hier « Les Bons Sentiments », son exposition réunissant le travail des six artistes nominés par la commissaire d’exposition Anne-Claire Schmitz. Ainsi, jusqu’au 28 octobre, les œuvres de Lola Gonzàlez, Zin Taylor, Thomas Jeppe, Caroline Mesquita (qui avait signé l’exposition « The Ballad » au même endroit en début d’année), Pauline Curnier Jardin, et du duo Deborah Bowmann font l’objet d’une « cohabitation temporaire » où leurs singularités se répondent en toute modernité. Une cohabitation joyeusement investie hier soir par l’habituelle foule d’amateurs et professionnels de l’art contemporain conviée par la directrice de la fondation Colette Barbier. Parmi eux, Laurent Dumas, président d’Emerige dont on connaît l’action de mécénat, le critique d’art Jean-Max Colard, la commissaire d’exposition Martha Kirszenbaum, et les artistes Fabrice Hyber ou Maroussia Rebecq. En cette rentrée artistique, rendez-vous est pris au 12 rue Boissy d’Anglas pour ne rien manquer des « bons sentiments » des ces artistes à l’avenir brillant.

Photos: Jean Picon

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.