“Il est là, tellement là, tellement présent, tellement visible, qu’on ne le voit pas…” Il s’agit là de l’emblématique ours blanc du Musée de la Chasse et de la Nature. Tellement visible mais trop peu regardé ? C’est peut-être la raison pour laquelle Sophie Calle a décidé de le recouvrir d’un drap avant de recueillir les impressions des membres de l’équipe du musée dont cette citation est tirée. Le regard, l’un des thèmes abordés par l’artiste française qui invite pour cette exposition son amie Serena Carone à créer le dialogue avec ses propres oeuvres, certaines conçues spécialement pour “Beau doublé, monsieur le marquis !”, présentée dans le cadre de la FIAC. Pourquoi ce titre, vous vous demanderez ? Peut-être parce que ce doublé, ce sont justement les propos de Sophie Calle et de Serena Carone qui se rencontrent, se jaugent, s’apprécient. Carone a elle aussi son ours, il est en céramique, étalé sur le sol. Quand Sophie Calle évoque la perte d’inspiration suite à la disparition de son père dans son film “Pêchez des idées chez votre poissonnier”, Serena Carone répond par un impressionnant mur de saumons en cire. Les bestiaires des deux artistes s’accouplent dans une harmonie triomphante sous le commissariat de Sonia Voss, et reflètent la valeur autobiographique, intimement personnelle, du travail de Sophie Calle. Représentée par Emmanuel Perrotin qui avait invité pour l’occasion tous ses artistes et amis (citons Xavier Veilhan), Sophie Calle est arrivée à l’after party dans le garage du musée au volant d’une Autobianchi Bianchina, le tout au son des trompettes et devant une foule compacte. Le coup d’envoi d’une deuxième partie de soirée littéralement “underground” animée par un DJ set de Pedro Winter et Philippe Zdar. Puis c’est le concert de Lawrence Rothman, artiste aux neuf alter egos qu’Emmanuel Perrotin qualifiait sur Instagram de “Cindy Sherman de la musique”, qui a emporté la soirée jusqu’au petit matin. Sa chanson phare ? “Wolves still cry”. Un programme au poil.

“Beau doublé, monsieur le marquis !”, du 10 octobre au 11 février 2017 au Musée de la Chasse et de la Nature.

Photos: Jean Picon

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.