Alors qu’il y a tout juste un mois, Artcurial nous offrait un riche aperçu des collections qui feront l’objet de ses ventes d’automne, c’est au tour du célèbre photographe français Francis Giacobetti d’être mis à l’honneur par la maison de ventes aux enchères du Rond-Point des Champs-Élysées. Du 14 au 16 octobre, elle présente en association avec les éditions Assouline et le soutien du magazine Lui une sélection de 33 clichés de celui que l’on présente souvent comme l’inventeur de la photographie de charme. Et pour cause, l’exposé de ses réalisations est impressionnant. Reconnu pour avoir fondé, avec Daniel Filipacchi, le magazine Lui en 1963, il en est aussi l’auteur de ses plus emblématiques couvertures, allant parfois-même jusqu’à alimenter de ses photographies l’intégralité des numéros. Giacobetti est aussi l’un des très rares photographes à avoir signé à deux reprises les clichés du calendrier Pirelli. Seuls Richard Avedon et Peter Lindbergh peuvent se targuer d’avoir fait de même. Son approche visionnaire lui vaut aussi de collaborer longtemps avec Issey Miyake sur des séries photographiques inspirées de ses emblématiques “Zebra”. Sans oublier non plus l’iconique affiche du film “Emmanuelle”, encore lui. Alors que la vente aura lieu le 17 octobre, Artcurial invitait les passionnés à découvrir la sélection de clichés, de son célèbre portrait de Grace Jones tirant la langue à la série d’images mettant en scène un Serge Gainsbourg et une Jane Birkin recréant la violence d’une dispute de couple, justement créée en 1974 pour Lui. L’exposition s’accompagne d’un beau livre édité par Assouline avec des textes du commissaire d’exposition Jérôme Neutres. Retour sur l’oeuvre d’un maître.

Photos: Chantapitch Wiwatchaikamol

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.