Vernissages Daniel Buren et Valentin Carron

Galerie kamel mennour - Pavillon Ledoyen

24.01.2015
#art

Marbre, pierre, granit et graphite sont les matériaux et les couleurs de la quatrième exposition personnelle de Daniel Buren à la galerie kamel mennour. « Au fur et à mesure, travaux in situ et situés » : tel est le titre de cette nouvelle intervention de l’artiste français mondialement connu pour ses interprétations poétiques et ses subversions architecturales – éphémères ou durables – de lieux aussi bien publics que privés, allant du centre Pompidou à Paris au musée Guggenheim de New York, et plus généralement en Europe, en Amérique du Nord et Amérique du Sud, en passant par Guadalajara et Mexico, ainsi qu’en Afrique et en Asie. Avec cette exposition, Daniel Buren apprécie, géométrise et arpente un lieu, l’espace de la rue du Pont de Lodi où, en 1983, il avait déjà réalisé une exposition.

Concomitamment, la galerie présente pour la première fois une exposition de Valentin Carron. L’occasion pour l’artiste suisse de dévoiler, en dialogue avec l’architecture du lieu, une façade typique de grange dont les ouvertures laissent sourdre l’inquiétante étrangeté du familier refoulé : des histoires, des peurs, des secrets qui errent comme des fantômes repoussés dans les coulisses de la vérité. A voir avant le 15 mars prochain.

samedi soir, à l’issue de ce double vernissage architecturé, la galerie a hosté un diner sous les ors Second Empire du Pavillon Ledoyen. Yannick Alléno a posé sa troisième étoile sur cette soirée de l’art déjà céleste.

Photos: Jean Picon

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.