Charles Zana L’architecture culturelle: trois questions à… 28.03.2017 #design

Ma passion de l’architecture est née de l’art et c’est la culture qui nous définit avant tout.

Charles Zana est aujourd’hui un des noms français les plus recherchés dans le monde de l’architecture intérieure. Passionné d’art et de design, il intègre ces éléments dans ses projets pour constituer des ensembles plein de caractère. Parmi ses sources d’inspiration il y a le design italien, avec en particulier Ettore Sottsass, Gio Ponti ou Andrea Branzi. Avec une approche culturelle, l’architecte, qui se définit comme un ensemblier, conçoit des espaces dans leur ensemble pour souligner l’identité et la singularité de chaque lieu. Il participe pour la cinquième fois à AD Collections.

Comment définiriez-vous votre style ?

C’est, à chaque fois, une histoire unique. J’adopte une démarche sur mesure écrite dans un style résolument moderne avec un respect de la culture et de l’histoire des lieux.

Quel projet illustre le mieux votre travail ?

Chaque projet est vraiment particulier. Parmi les plus représentatifs, citons le restaurant Artcurial, L’Hôtel Marianne, La Maison à Paris (Neuilly).

Vous vous considérez aussi comme un « curator ». Qu’est-ce que cela signifie dans le monde de l’architecture et du design ?

S’adressant à des clients exigeants – chefs d’entreprise, créateurs, stylistes, maisons de luxe, grands patrons et figures publiques – qui ont en commun d’être pour la plupart de grands collectionneurs, j’interviens comme un architecte de la culture. Ma passion de l’architecture est née de l’art et c’est la culture qui nous définit avant tout. Faire coïncider l’architecture et la culture, comme un tout indissociable et nécessaire, est ma marque de fabrique. Il en découle une attention toute particulière au plan et à la circulation des espaces, aux lignes fortes et épurées, à la justesse des fonctions et aux choix des couleurs, à la perfection des détails et de la lumière, à l’œuvre qui va trouver sa place dans telle ou telle pièce, avec rigueur et précision, comme le prolongement naturel d’un tout. Ma démarche consiste à faire de chaque projet un lieu unique dans lequel je mets en scène des collections, édite du mobilier sur mesure et réunit architecture, design, décoration et collection, tel un ensemblier.

Propos recueillis par Serge Carreira, maître de conférences à Sciences Po

Photos: Valentin Le Cron

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.