Dans un an déjà, SAM Art Projects soufflera sa dixième bougie. L’organisation à but non lucratif créée par Sandra Hegedüs n’a de cesse de créer des synergies entre Nord et Sud, Est et Ouest dans le champ de l’art contemporain, hors des grands centres du marché international. Chaque année, son comité scientifique notamment composé de Jean-Hubert Martin, son président, Jean de Loisy, Marie-Ann Yemsi, ou le directeur du MAC Lyon Thierry Raspail, sélectionne cinq artistes dont les projets se dirigent vers les pays non-occidentaux. L’organisation a notamment soutenu l’artiste Mel O’Callaghan, exposée au Palais de Tokyo cette année, et plus récemment l’Algérien Massinissa Selmani, son dernier lauréat en date. Cette semaine au Tokyo Art Club, c’est le jeune Louis-Cyprien Rials qui a été déclaré lauréat du prix SAM 2017 pour “Wakaliwood”, son projet photographique en Ouganda. Il remporte ainsi une dotation de 20 000 euros et l’opportunité de présenter son travail lors d’une exposition au Palais de Tokyo prévue pour 2019.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.