Beth Ditto, Loïc Nottet, Fishbach et Malo’ frappent fort pour la Creative Live Session #9 de Sony Music

Yoyo, Palais de Tokyo

30.05.2017
#musique

Pour la neuvième édition de sa Creative Live Session, Sony Music Entertainment France a encore frappé un grand coup. Le line-up ? Beth Ditto, Fishbach, Loïc Nottet, Malo’. Quatre artistes, quatre univers différents qui nous ont fait danser, chanter (et transpirer) dans l’atmosphère underground du Yoyo. C’est le franco-australien Malo’ (label Columbia) qui ouvrait le bal, un défi qu’il a relevé avec brio, captivant la salle comble avec son univers à la croisée des chemins entre pop anglo-saxonne et chansons françaises à texte porté par sa voix unique. Place ensuite à Fishbach. La jeune artiste, star montante du label A+LSO, a imposé son style hors norme sur scène en défendant les titres de son premier album « À ta merci ». Également très attendu ce soir-là, le jeune prodige belge Loïc Nottet (consacré par l’émission The Voice, puis au concours de l’Eurovision) a d’abord pris un bain de foule avec son titre « Mud Blood » avant de laisser sortir la bête de scène qui sommeille en lui sur « Poison », tiré de son premier album, « Selfocracy ». L’incroyable showcase se terminait en apothéose avec l’arrivée de Beth Ditto. Icône du groupe Gossip avec qui elle a fait danser ses fans pendant dix-sept ans, elle faisait son grand retour sur scène avec son album solo « Fake Sugar » porté par le titre « Fire ». Et c’est le feu qu’elle a mis au Yoyo, partageant avec humour et énergie ce moment avec son public, devenu incontrôlable aux première notes de son tube interplanétaire, « Heavy Cross », clou du spectacle.

Photos: Cédric Canezza
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.