En marge de la FIAC, la Carpenters Workshop Gallery présente la toute première exposition d’œuvres sculpturales de Karl Lagerfeld. Avec « Architectures », le Kaiser – hissé au rang d’icône pour ses collections pour les maisons Chanel, Fendi, et sa marque éponyme, mais aussi célébré en tant que photographe et designer – présente une série de sculptures fonctionnelles inspirées de l’Antiquité. On connaissait déjà le goût de Lagerfeld pour la Grèce Antique qui avait notamment inspiré des collections de prêt-à-porter par le passé. Dans la galerie de Julien Lombrail et Loïc Le Gaillard, Karl Lagerfeld montre ainsi une série de tables, guéridons, lampes, consoles et fontaines conçus à partir d’un matériau noble: le marbre. Fidèle à son style monochromatique noir et blanc, Lagerfeld choisit deux des marbres les plus rares, l’Arabescato Fantastico (blanc) et le Nero Marquina (noir), présentés dans une scénographie entre ombre et lumière. Cette série de sculptures a été produite par l’architecte Aline Asmar d’Amman. Officiellement ouverte le 19 octobre, les amis et de la galerie et du créateur sont venus découvrir l’exposition en avant-première. Parmi eux, Marie-Agnès Gillot, Alexandre de Betak, Tom Pecheux, Jérôme Sans ou Jean-Pierre Blanc. Plus qu’une exposition, Karl Lagerfeld crée chez Carpenters Workshop Gallery une mythologie moderne, à voir jusqu’au 23 décembre.

Photos: Ludovica Arcero
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.