Le Centre Pompidou ne sera pas un musée, mais un espace vivant, mouvant dédié à l’art. Voici en somme le message que ses concepteurs, Richard Rogers et Renzo Piano avaient subtilement tissé dans cette façade de tubes enchevêtrés laissant les intérieurs libres pour mieux servir les expositions qui, depuis 40 ans, s’y arrêtent un weekend ou une saison, et avec laquelle ils ont gagné en 1971 le concours lancé par le président Georges Pompidou pour le centre d’art qui porterait non seulement son nom mais aussi sa postérité. Le 10 janvier, pas moins de cinq générations de ministres dont l’actuelle ministre de la culture et de la communication Audrey Azoulay, Aurélie Filippetti ou encore des artistes comme Orlan ou Laurent Grasso se sont joints à Serges Lasvignes, président du Centre Pompidou, afin de découvrir en avant-première Centre Pompidou, Ceci n’est pas un musée (écrit par Jean-Marc Gosse et Fabrice Bousteau, réalisé par Jean-Marc Gosse) et La folle aventure du Centre Pompidou (écrit et réalisé par Julien Donada), deux films retraçant la naissance mouvementée de ce centre d’art devenu acteur majeur de la scène art internationale au même titre que le MoMA ou la Tate Modern. Né dans le cadre de projets de réhabilitation urbaine après les événements de 1968, le Centre se trouve d’ailleurs à l’un des épicentres de la révolte. Les jeunes s’y battaient pour plus de liberté. Dès sa conception, cet esprit libertaire et affranchi s’est ressenti dans ce lieu de prédilection de l’expression artistique. Conçu comme un bâtiment évolutif à l’image des valeurs qu’il porte par ses jeunes architectes à peine trentenaires à l’époque, qualifié de monstre à 1977 et même annoncé en démontage par le journal satirique Gorafi, c’est aujourd’hui toujours un endroit où s’expriment la nouveauté, l’art, la culture. Ils voulaient d’ailleurs, grâce à lui, rendre la culture plus ludique et surtout plus accessible. Cet objectif reste inchangé depuis 40 ans. Cette soirée de projection a donc été une étape incontournable d’une « année » de célébration – de novembre 2016 à fin mars 2018 – dont les échos se feront ressentir à travers la France entière. En effet, c’est un anniversaire décentré qui se fêtera au travers de quelques quarante lieux en France. Ainsi, que l’on soit à Lille, à Nice ou à Rodez, on pourra admirer des expositions, aller voir des spectacles de danse, ou des performances, toutes élaborées par ou en collaboration avec le Centre Pompidou.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.