fbpx

Depuis trente ans, Charles Zana définit et redéfinit les espaces habitables et les lieux d’hospitalité. L’architecte français connu pour son épure et son sens du détail s’inspire sans cesse de l’histoire des lieux pour leur apporter son interprétation contemporaine et son expertise. Amoureux de l’art, il choisissait cette semaine le contexte de la Fiac pour dévoiler un tout nouveau volet de son travail : sa première collection de mobilier. Avec « Ithaque », Charles Zana décline sa signature par le biais d’une série de meubles associant confort, élégance et artisanat. Cette collection auto-produite constitue un inventaire complet où le raffinement est roi : tables, assises, têtes de lit et luminaires viennent compléter son univers inspiré des maîtres Jean-Michel Frank, Pierre Chareau ou Gio Ponti. Dans le cadre de la semaine de l’art à Paris, c’est dans un hôtel particulier du XVIIIème siècle qu’il choisissait d’installer cette première collection pour incarner son univers. L’architecte permettait ainsi aux visiteurs de découvrir « Ithatque » dans une scénographie hors du temps réalisée avec la complicité de Philippe Ségalot. Au gré des pièces où le vide raconte une histoire, le mobilier de Charles Zana rencontrait les peintures-paysages de la jeune artiste franco-israélienne Nathanaëlle Herbelin.

Photos : Pierre Mouton

Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.