“Le parfum est une métaphore de l’invisible”, écrit Claudine Drai. Cette artiste parisienne a plus d’une corde à son arc : travaillant le papier de soie comme matériau de prédilection, elle est également une poète et un nez. Dès 1994, elle fait des recherches sur les émotions et l’imaginaire du parfum, qu’elle va rapidement intégrer à ses œuvres. Ainsi, c’est sans surprise que Claudine Drai a été choisir pour être la treizième artiste contemporaine invitée par la Maison Guerlain à exposer entre les murs de sa mythique boutique au 68, avenue des Champs-Elysées, succédant à Niki de Saint-Phalle ou Sarah Moon. Claudine Drai présente cet hiver “L’âme du temps”, une exposition sous la forme d’un labyrinthe poétique invitant au voyage. Parmi une multitude d’œuvres en papier de soie parfumé s’inscrivent les mots rêveurs de l’artiste plasticienne. Thierry Wasser, directeur de la création des parfums de la maison Guerlain, et Delphine Jelk ont créé une senteur spéciale en l’honneur de l’artiste, inspirée de son univers et présentée lors de l’inauguration de l’exposition. Cerise sur le gâteau, l’artiste a collaboré avec le couturier Hubert Barrère pour la création d’une robe éphémère faite de papier de soie. L’œuvre était portée par une danseuse aux allures de nymphe, qui déambulait dans la boutique en laissant derrière elle le doux parfum de la fragrance dévoilée ce soir là. Les œuvres de Claudine Drai sont à découvrir jusqu’au 6 janvier à la Maison Guerlain.

Photos: Pierre Mouton

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.