Cocktail Shu Uemura by Karl Lagerfeld

Espace Commines

11.09.2012
#mode

Si d’ordinaire l’espace Commines est connu pour la douceur de sa lumière et ses murs immaculés, le petit havre de paix de la rue éponyme programmait, mardi dernier, une grande kermesse en rouge et blanc. Il y eut bien quelques front row de hautes volées, comme le jour du show Maxime Simoens, avec sa flopée d’actrices bankable accrocs au minimal, mais jamais telle agitation n’avait épris les géométries osseuses de la verrière parisienne. Une grand messe annoncée, celle du pater omnipotens Karl Lagerfeld, qui y présentait sa collection capsule pour la maison Shu Uemura. L’homme le plus collaboratif de la planète injecte dans quelques pièces phares de la marque nippone son illustre ADN, et créé pour l’occasion une petite poupée Kawai répondant au doux nom de Mon Shu Girl. Cuteness, cuteness. Sauf que, au fil de la soirée, la présence protéiforme de la gentille petite doll à frange devint quasi anxiogène. Du moins pour tous ceux qui se sont souvenus de Chucky, la poupée qui tue.

Ce soir-là aussi, on eut le droit à un véritable bal des actrices, starring Sandrine Kimberlain, Laura Smet, Vahina Giocante, Julie Gayet, Sylvie Testud ou encore Karole Rocher. Entre deux coupes de brut millésimé, d’autres personnalités vaporeuses s’essayèrent à l’attrape-peluches calé au fond de la pièce : Dani, la réalisatrice Sylvie Verheyde, et Joey Starr, qui fit une entrée patibulaire aux bras de la plantureuse Priscilla de Laforcade. Kaiser Lagerfeld, quant à lui, fit le tour de son oeuvre, tenta quelques stands avec flegme, et lança une poignée d’aligato avant de rejoindre l’imprenable mezzanine, pour y voir le monde de plus haut.

Un bel happening shooté aux goodies, et une question de taille pour le grand monde du featuring : « Who’s next, Karl ? ». B.B.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.