Cottweiler et Gabriela Hearst remportent l’International Woolmark Prize 2017

Palais de Tokyo

22.01.2017
#mode

On ne présente plus l’International Woolmark Prize dont la première édition avait repéré deux jeunes talents alors encore novices, Yves Saint Laurent et Karl Lagerfeld. Depuis, cette compétition annuelle récompense toujours les talents émergents les plus prometteurs de leur génération. Au coeur de cet exercice de style, la laine mérinos, défendue par The Woolmark Company, et travaillée par les 12 finalistes.

Devant un parterre de professionnels présents à Paris pour les collections homme et couture, et venus en nombre découvrir les propositions de ces talents émergents, la maîtresse de cérémonie Mademoiselle Agnès a animé cette soirée de remise de prix. L’édition 2017 s’est distinguée par la remise conjointe des prix femme et homme, mais également par sa campagne de teasing, signée par le réalisateur Isaac Lock et le photographe Rankin. Intitulée Unravelled – the greatest story never told, elle était en scène Jefferson Hack, Tim Blanks ou Carmen Kass habillé des looks des finalistes.

Déjà remarquée lors de leur collaboration avec Reebok au Pitti Uomo l’an dernier, la marque britannique Cottweiler, de Ben Cottrell et Matthew Dainty, a séduit le jury masculin composé entre autres de Shayne Oliver, Imran Ahmed et Michèle Lamy, par un sportswear judicieux et avant-gardiste, mélangeant des détails militaires à des codes tribaux et fétichistes tirés de l’underground.
Si le nom de Gabriela Hearst est encore confidentiel à Paris, cette créatrice d’origine uruguayenne marie avec bonheur une sophistication toute new-yorkaise – où elle vit aujourd’hui avec sa famille dont son mari Austin, descendant du magnat William Randolph Hearst – à un esprit romantique et une beauté sans fard inspirée de son pays natal dans ce label fondé en 2015 et adoubée par le jury des collections féminines dont la couturière Bouchra Jarrar, la créatrice Victoria Beckham, Dame Nathalie Massenet, Lou Doillon et Miroslava Duma.

En plus de la dotation de 100 000 dollars australiens qui accompagne leur victoire, les créateurs bénéficieront également d’un mentoring par des professionnels chevronnés ainsi que des débouchés commerciaux avec une sélection très pointue de partenaires commerciaux dont L’Eclaireur.

Photos: Virgile Guinard
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.