De verre et de lumière: Ritsue Mishima habille Perrier-Jouët

Atelier Blancs Manteaux

19.09.2016
#art

Pour sublimer sa Cuvée Belle Époque, la maison Perrier-Jouët a donné carte blanche à l’artiste japonaise Ritsue Mishima pour imaginer un écrin original pour ce flacon emblématique dessiné par Emile Gallé en 1902.

Installée depuis 1989 à Venise, cette artiste, qui a longtemps travaillé dans le domaine de l’image en collaborant notamment avec des agences de pub au début de sa carrière, s’est rapidement tournée vers le verre comme moyen d’expression, l’imaginant transparent afin de restituer autant une idée de pureté que la lumière. Son but: créer une harmonie avec l’environnement ambiant. Son travail séduit autant le public que les collectionneurs, et a fait l’objet de nombreuses expositions dont les Arts Décoratifs à Paris, les Musées Frans Hals et Jan van der Togt en Hollande.

Dévoilée ce lundi à l’Atelier Blancs Manteaux dans le cadre d’une soirée sous le signe de la lumière, la sculpture de l’artiste japonaise a insufflé une nouvelle dimension esthétique et poétique au flacon emblématique en proposant une envolée qui joue sur la transparence et la réflexion de la lumière. Un objet destiné à magnifier le précieux élixir contenu dans les flacons de la maison champenoise, et continuer le dialogue entre l’esthétique de Gallé, pionnier de l’Art Nouveau, et les artistes invités au fil des années dont Noé Duchaufour-Lawrence, Tord Boontje ou Mischer’s Traxler.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.