Du 9 avril au 11 août, la Philharmonie de Paris présente « Electro : de Kraftwerk à Daft Punk », une exposition exceptionnelle consacrée à la musique électronique et à ses facettes multiples. Née à Chicago et Détroit et engendrée par les genres house et techno, la dance music électronique est riche d’une histoire trentenaire et s’est imposée en rupture à la culture rock. En Europe, on l’associe aux rave parties et à la clandestinité, cependant elle a évolué au fil des ans pour devenir un mouvement artistique majeur et à l’influence considérable sur la culture contemporaine. L’exposition propose un parcours immersif et thématique rythmé par une bande-son confiée au DJ Laurent Garnier et une scénographie urbaine imaginée par 1024 Architecture. Le duo a notamment imaginé « Core », une installation numérique faite de sculptures de lumière réagissant à la bande-son. De nombreux artistes ont été invités à participer à l’exposition, notamment Xavier Veilhan, Andreas Gursky, Massimo Vitali ou Peter Keene, cependant c’est bien la participation de trois icônes de la musique qui retient l’attention des plus mélomanes : Kraftwerk (qui conçoit une série de vidéos 3D), Jean-Michel Jarre et son « studio imaginaire », et Daft Punk qui signe une installation inspirée de leur clip « Technologic »… Alors, on danse ?

Photos: Michael Huard
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.