Encore et toujours, Chaumet est une fête

Musée des arts forains

02.07.2017
#luxe

Il y avait quelque chose de féérique dans l’air ce dimanche soir au Musée des arts forains de Paris. En ouverture de la semaine de la haute couture parisienne, la maison Chaumet y présentait sa nouvelle collection de haute joaillerie dans une ambiance 100% festive, à l’image des fêtes foraines de notre enfance et avec une touche d’esthétique rétro. Et pour cause, sa collection baptisée « Chaumet est une fête » est une célébration de tous ces instants de bonheur et d’enchantement que le joaillier accompagne depuis des décennies. Maison parisienne par excellence (qui n’a pas quitté la place Vendôme depuis 1907), elle invitait ses amis de la capitale et d’ailleurs à célébrer l’événement avec eux. Beaucoup de visages connus du cinéma et des arts du spectacle, comme Clémence Poésy, Bérénice Bejo, Valérie Donzelli ou Michel Hazanavicius, se sont joint aux muses du Paris contemporain, de Jeanne Damas à Camille Charrière, pour venir retomber en enfance le temps d’un tour de manège. Incarnée par des mannequins évoluant sur un carrousel décoré de miroirs mouvants, la collection mettait tous les sens en éveil dans un tourbillon visuel enivrant, alors que la musique – véritable leitmotiv de la soirée – emportait les convives dans une douce folie festive. Une célébration, scène d’un Paris au cœur battant, que l’on ne pourrait s’empêcher d’imaginer immortalisée dans les pages de « Paris est une fête » d’Ernest Hemingway.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.