Jusqu’au 12 janvier prochain, le Musée des Arts Décoratifs met à l’honneur la figure du maharajah d’Indore avec l’exposition « Moderne Maharajah, Un mécène des années 1930 ». Personnalité d’avant-garde, il est à l’orgine de la construction moderniste de son pays : le Palais Manik Bagh. L’exposition offre une immersion exclusive dans l’univers de cet édifice légendaire, témoin des échanges entre l’Inde et l’Europe et de la vision unique du maharajah en matière d’art et d’arts décoratifs. Son patrimoine rassemble près de 500 pièces, réunies pour la première fois en un même lieu : des créations Louis Sognot, Eileen Gray, Le Corbusier, Charlotte Alix, mais aussi Jean Puiforcat. La maison Puiforcat invitait d’ailleurs ses proches, personnalités culturelles parisiennes et journalistes, à une visite privée de l’exposition, l’occasion parfaite pour voir de près ce patrimoine d’exception mis en scène par le studio BGC – Giovanna Comana et Iva Berton Gajsak.

Photos: Ayka Lux
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.