Festival du film américain

Deauville

10.09.2010

Si Venise a tenté de voler la vedette à Deauville cette année, la ville
normande a su nous charmer encore, selon l’âge et les convictions, en
rendant hommage à Terry Gilliam ou en invitant Zac Efron. Sans parler du temps, magnifique ou des 50 ans de carrière de Claude Lelouch, amoureux de la région. Clap, clap, clap !

Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.