GQ remet ses trophées des Hommes de l’année 2016

Musée d'Orsay

23.11.2016
#média

Ce sont eux – selon l’édition FR du magazine GQ – qui ont marqué l’année 2016 dans leurs domaines respectifs: Ronan et Erwan Bouroullec au design, Emmanuel Macron en marche, Griezmann et le ballon rond ou encore Louis Garrel sur grand écran. Le masculin des éditions Conde Nast les célébrait hier soir au Musée d’Orsay, sans oublier deux femmes au centre de toutes les attentions : l’actrice Audrey Fleurot, élue femme de l’année et Daphné Burkï, lamée, en excellente maîtresse de cérémonie.

Cocktail sous la grande nef, remise des Prix quelques marches plus bas et diner signé Gagnaire dans les salons d’honneur : les rouages du grand rendez-vous annuel GQ sont bien huilés et accueillent chaque année ceux qui font l’actualité et secouent les médias. Après un aparté au Shangri-La en 2015, le magazine réinvestit le musée, faisant profiter ses convives des trésors qu’il renferme et de son architecture de gare oubliée. À la fête se sont naturellement rajoutés une poignée d’ex-lauréats, Joey Starr et Ophélie Meunier en tête, le COMEX des éditions Conde Nast mais aussi et surtout LA star internationale sans laquelle la soirée aurait été un brin moins hollywoodienne : Gérard Butler, venu s’emparer des coeurs et du Prix Hugo Boss, partenaire de l’événement.

Ceux qui n’en avaient pas assez se sont serrés sur le dance-floor à l’appel de Boston Bun et de Pedro Winter, écurie GQ 100% Ed Banger dont l’efficacité n’est plus à prouver. Black tie mandatory.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.