À l’occasion de Pitti Uomo 95 à Florence, la marque de streetwear de luxe new-yorkaise Haculla a fait ses débuts devant une assemblée aussi fascinée que séduite, sous la forme d’un défilé aux allures de “Rocky Horror Picture Show”. Des silhouettes hagardes, vêtues de masques, blouses, mais aussi de pièces classiques revisitées zigzaguaient sur le podium comme échappées d’un hôpital fantôme. Jon Koon, entrepreneur et designer, s’est associé à l’artiste vénézuélien Harif Guzman pour créer Haculla en 2015. La collection est une rétrospective des 20 ans de travail de l’artiste dans les rues du sud de Manhattan. Le style torturé et coloré de Guzman, rappelant Basquiat, réhausse t-shirts, hoodies et vestes de broderies et d’imprimés. Le projet Haculla a connu une croissance exponentielle et la marque est aujourd’hui distribuée dans plus de 40 pays. Le concept ? Proposer des pièces streetwear haut-de-gamme, anticonformistes, et avec une touche artistique qui les rend uniques. La même jour, le show Y/Project et ses allures de happening artistique annonçait un désir de revisiter le classique défilé de mode. Sur le même mode, Haculla a su attirer l’attention d’un public exigeant, avec au premier rang journaliste incontournables comme Suzy Menkes ou Angelo Flaccavento, ce dernier bien connus clichés street style…

Photos: Ludovica Arcero & Federica Borgato
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.