Du 4 juillet au 29 novembre, l’Institut Giacometti présente « L’Homme qui marche », une icône de l’art du XXe siècle. Alors que l’établissement de la rue Victor Schoelcher rouvre ses portes après de longs mois de pause forcée, cette exposition de rentrée est des plus symboliques. Elle se consacre en effet à la série de sculptures emblématiques d’Alberto Giacometti, « L’Homme qui marche ». C’est, il faut le noter, la toute première fois que toutes les sculptures grandeur nature du sculpteur son réunies dans le sein d’une même exposition à l’Institut Giacometti. « L’Homme qui marche » est sans conteste l’œuvre la plus célèbre de Giacometti. À travers ses différentes itérations, l’exposition retrace les origines de l’œuvre qui était à l’origine, en 1932, une femme! À l’occasion de l’inauguration, Catherine Grenier, directrice de la Fondation Giacometti, invitait amis et habitués à réinvestir les lieux dans la convivialité. On pouvait notamment rencontrer Annette Messager, Christian Boltanski, Joana Preiss, Jean de Loisy ou Michèle Lamy.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.