C’est sur l’île de Porquerolles, en pleine forêt méditerranéenne au large d’Hyères, que la Fondation Carmignac a choisi de s’implanter. L’inauguration qui a eu lieu le week-end dernier a permis aux invités, après quelques minutes de marche, de découvrir le charme d’un mas provençal dont les contours n’ont pas changé depuis l’acquisition du Domaine de la Courtade, en 2013, par Edouard Carmignac. C’est un double voyage physique et mental que les invités d’Edouard et de Charles Carmignac ont pu découvrir le domaine et se plonger dans une expérience complète qui ne se vit que pieds nus. Une fois déchaussés, les invités (notamment la directrice de la Fiac, Jennifer Flay, le commissaire d’exposition Jérôme Neutres, Suzanne Pagé, directrice artistique de la Fondation Louis Vuitton, ou même Ségolène Royal, marraine du 9ème prix Carmignac du photojournalisme…), découvraient l’exposition inaugurale, « Sea of Desire » de l’artiste Ed Ruscha, réunissant 70 des quelque 300 œuvres de la collection. Parmi les artistes exposés, Sandro Botticelli, Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Martial Raysse, Yves Klein, Maurizio Cattelan mais aussi des artistes moins connus venant de territoires émergents. Ce qui surprend (et éblouit) le plus, c’est l’expansion du lieu en forme de croix sur un sous-sol de 2000 m2 éclairé par un puits de lumière naturelle grâce à un vaste plafond d’eau. On y a l’impression d’avoir trouvé l’Atlantide ! Deux œuvres permanentes prolongent cette sensation de planer en pleine mer: la One Hundred Fish Fountain de Bruce Naumann et de bruits de vagues déchaînées, et un gigantesque fond marin conçu par Miquel Barceló. La visite se poursuivait à l’extérieur, où l’art se mêle à la nature avec plus de quinze œuvres conçues pour la Fondation : de Nils-Udo à Ugo Rondinone en passant par Jaume Plensa, Jean Denant, Olaf Breuning, Jeppe Hein…. Enfin, après un discours d’Edouard et de Charles Carmignac, on prenait place sous les oliviers pour un dîner avant que la chanteuse Camille n’entre sur scène dans la forêt illuminée pour un concert-performance, suivi du DJ Pablo Saavedra qui a emporté tous les invités dans une danse effrénée jusqu’au bout de la nuit.

Photos: Jean Picon

Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.