La Nuit by Sofitel fête ses 1 an

Sofitel Marrakech Lounge and Spa

04.12.2015
#cinéma

Quelle nuit ! Sofitel l’avait promise, voilà qui est chose faite avec l’édition anniversaire de La Nuit by Sofitel (après un stop à Cannes et à Dubaï cette année), concept festif lancé l’année dernière par la chaine du groupe AccorHotels depuis cette même antenne africaine. Saywho était de la partie, avec quelques amis.

Mixer plaisirs nocturnes et culture, tel est le fil rouge de cette bacchanale itinérante, qui inaugure pour la deuxième année consécutive le Festival international du Film de Marrakech en hostant la soirée d’ouverture officielle dans son immense palais et ses jardins luxuriants. À l’issue de la cérémonie, le cinéma et son cortège VIP s’est donc retrouvé dans les salons de l’hôtel transformés en un club 5* aux ambiances multiples. Et là…

C’est d’abord dans l’espace berbère que l’on entame les festivités, bien assis sur les coussins tissés main et circonspects du choix pléthorique de hors d’oeuvres. Champagne et cuisine marocaine font bon ménage une fois la nuit tombée. Plusieurs autres corners ponctuent la déambulation, des huîtres aux tajines en passant par tout ce que le Maghreb a créé de plus délicat. Personne n’a jamais vu autant de banquets dans une seule et même infrastructure, aussi grande soit-elle.

Mais ce pour quoi Sofitel a invoqué le Tout-Marrakech, sa jet-set, son showbiz et sa noblesse, c’est surtout la fête, celle qui suivra till late et fera danser tour à tour sur la piste Sofia Coppola, Bill Murray, Melita Toscan du Plantier, Christian Louboutin ou encore Gemma Aterton. Comme il est de coutume dans la Ville rouge, la musique se déguste d’abord live avec des groupes au répertoire encyclopédique qui n’hésitent pas à alterner productions locales et derniers tubes venus d’ailleurs, de Justin Bieber à Stromae, pour le plus grand plaisir de l’assemblée.

Transformation des lieux totale pour le salon clubbing, qui s’est quant à lui paré de tentures grises et de caissons lumineux comme pour étouffer les basses de Cut Killer et accueillir le dance-floor de la Nuit by Sofitel. Le DJ officiera jusqu’à l’aube, après avoir suivi les pérégrinations de cette soirée mobile (Marrakech, Cannes, Dubaï) qui surfe sur la culture en s’invitant dans quelques-uns de ses plus célèbres rendez-vous. Prochain pris en 2016, dans un pays tenu secret mais qui promet de déployer de nouveaux folklores des plus surprenants… seulement après minuit.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.