Beca Lipscombe et Lucy McKenzie ont plus en commun que leur nationalité écossaise : toutes deux fascinées par l’ornement et l’histoire du motif, la créatrice de mode et l’artiste s’associent en 2007 pour créer le label Atelier E. B.. Après une exposition aux Galeries Serpentine de Londres l’automne dernier, les deux artistes présentent leur travail entre les murs de Lafayette Anticipations, au cœur du Marais. À la croisée entre création contemporaine, de l’histoire de la mode et muséographie, l’exposition présente leur dernière collection, “Jasperwear”, ainsi que des archives autour de recherche sur le rôle de mannequin. Beca Lipscombe et Lucy McKenzie ont invité des artistes contemporains, à l’instar de Zoe Ghertner ou Tauba Auerbach, à produire un mannequin ou dispositif d’exposition pour présenter des vêtements sélectionnés parmi leurs précédentes collections, ce qui s’inscrit dans une démarche de réflexion sur le mannequin et l’habillement. Les visiteurs de l’expositions se retrouvent ainsi “passants” au cœur d’un paysage hybride et onirique. Lafayette Anticipations célébrait également l’ouverture de la première monographie de Camille Blatrix, “Fortune”, qui dialogue avec l’univers hybride des artistes écossaises : l’artiste parisien aborde le champ de la sculpture en s’inspirant des objets manufacturés qui nous entourent. Mêlant métal, bois, plastique, ses œuvres opposent l’industrie aux travaux manuels, conférant à chaque sculpture une aura particulière. Les travaux de Camille Blatrix peuplent le “ciel” de Lafayette Anticipations, la cage de verre au sommet de la tour d’exposition. Les deux expositions sont à voir jusqu’au 28 avril.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.