fbpx

Peu de créateurs sont entrés dans la légende comme l’a fait Martin Margiela. Peu ont également réussi à élever la mode au rang d’expression artistique pure – si bien que le designer dont l’anonymat est une signature évolue aujourd’hui parmi les grands de l’art contemporain. Une nouvelle exposition chez Lafayette Anticipations (la première exposition monographique du créateur) permet aujourd’hui à Martin Margiela d’asseoir son travail d’artiste. Inaugurée pendant le week-end de la Fiac, « Martin Margiela » présente une œuvre totale qui investit l’ensemble des espaces de la Fondation. Parmi la vingtaine d’œuvres inédites présentées, la majorité a d’ailleurs été produite dans ses ateliers. La commissaire d’exposition Rebecca Lamarche-Vadel illustre ici l’approche unique de l’artiste qui s’attèle à transformer l’anodin pour célébrer « la beauté du vulnérable » et le corps sous ses formes les plus inattendues. À commencer par les installations « Vanitas » et « Red Nails », ou « Torso » que l’on pouvait retrouver parmi les œuvres présentées au Grand Palais Éphémère pour la 47ème édition de la Fiac. Sans surprises, l’inauguration de l’exposition a réuni quelques-uns des grands noms de la culture, de Jean Paul Gaultier à Jean-Charles de Castelbajac en passant par la créatrice Natacha Ramsay-Levi, de même que les artistes Katharina Grosse, Jean-Marie Appriou, Adrien Vescovi ou la lauréate du Prix Marcel Duchamp 2021 Lili Reynaud Dewar. L’exposition se tient chez Lafayette Anticipation jusqu’au 2 janvier 2022.

Photos : Michael Huard

Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.