Ce n’est pas nouveau, Le Bon Marché excelle dans l’art de recevoir. Après la rêverie offerte par Leandro Erlich en tout début d’année, le grand magasin de la rue de Sèvres déclarait hier soir la fashion week parisienne ouverte avec l’inauguration de sa nouvelle exposition éphémère, véritable tourbillon logomania. Dès l’entrée, l’emblématique carré noir du Bon Marché n’est plus. Il s’est transformé en une multitude d’alter egos aux couleurs saturées tout droit sortis d’un jeu vidéo des années 80. Un mot d’ordre : “Let’s Go Logo!” Accueillis par des hôtesses sur patins à roulettes et perruques disco transportant dans leurs grands paniers sucreries en tous genres, les invités ont vite compris qu’il ne s’agissait pas là d’encore un événement guindé. Et il y avait bien matière à s’émerveiller : Le Bon Marché dévoilait ses collaborations avec 130 marques autours de collections capsules exclusives où chacun des labels s’est amusé à bousculer son logo. Parmi eux, deux invités d’honneur : Virgil Abloh, créateur du label Off-White et sans aucun doute nouveau maître incontesté du style parisien, ainsi que la maison Lola James Harper fondée par Rami Mekdachi. On s’invitait d’ailleurs avec joie dans son “lobby” d’hôtel installé au premier étage, un burger à la main, alors qu’en bas, les patineurs-danseurs incitaient les quelques frileux invités à s’oublier sur le dancefloor surplombé par les platines d’Ariel Wizman. On croisait d’ailleurs quelques rares visages comme Yael Naim ou le danseur Étoile Hugo Marchand, tout comme les désormais incontournables Casey Spooner ou Fiona Zanetti.

Photos: Jean Picon & Romain Mayoussier
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.