Le diner d’Elie Saab

Paris 16ème

04.07.2012
#mode

Pour aucun after show au monde Saywho ne manquerait le diner d’Elie Saab, que le créateur donne traditionnellement à l’issue de ses défilés Couture et PAP. Notre bulle de luxe à nous, à l’écart de l’hystérie des rédactrices internationales, et des coups-bas de la mondanité fashion. Elie Saab reçoit bien, et avec faste, dans les salons de son grand appartement du Trocadero. La vue est imprenable, surtout quand la tour Eiffel sonne les heures rondes. La haute société libanaise s’y délecte de champagne rosé, de mezzés, et de tous les délices que la diaspora a rapporté de la Terre Mère dans sa valise culturelle. Dans un coin du salon, un écran diffuse les images du catwalk, quelques femmes s’essaient à l’analyse textile, avec plus ou moins d’expertise, mais un péché certain pour la paillette qui n’appartient qu’au Proche & Moyen-Orient. Les tops semblent étrangement sortis de la télévision, Toni Garrn et Constance Jablonski déambulent entre les factures deisgn, vêtues des pièces de la saison 2013. Du coup, nous aussi, on se délecte.

A 23h, une pièce montée qui brille annonce l’anniversaire de notre hôte. Une armée d’hommes en noir prend d’assaut les salons, et y dépose quelques pâtisseries fines. On avait déjà trop mangé. Tant pis, pour s’endormir, on comptera les sequins de la robe de mariée.

Minuit : l’ambiance s’échauffe, le dj passe aux classiques. Avant de rejoindre le dance-floor, on fume une cigarette sur le balcon en compagnie de La Baba, que l’on assène de superlatifs pour sa collection capsule chez Gripoix.

1h : La hauteur des plafonds nous a grisée. Ces gens sont, somme toute, très sympathiques, mais demain on bosse. Bonne nuit.

Photos: Virgile Guinard
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.