Les vernissages Laurent Grasso et Wim Delvoye

Galerie Emmanuel Perrotin

06.09.2014
#art

Double vernissage chez Emmanuel Perrotin, ce samedi. Double événement, donc, et dix fois plus d’artistes réunis dans la reine des galeries parisiennes.

« Soleil Double », première exposition personnelle de l’artiste Laurent Grasso, déploie à travers une quarantaine d’œuvres l’un des concepts fondateurs de son travail : « le réel est double ». Entre peintures à l’huile sur bois réalisées à la manière des primitifs flamands ou italiens, néons aux messages paradoxaux, vitrines ou livres anciens, Laurent Grasso nous place « devant le temps » en le désorientant.

Wim Delvoye, quant à lui, nous emporte dans sa relecture des oeuvres du passé tout en posant un regard lucide et amusé sur la société actuelle. Roi du détournement, il métamorphose cette fois des pneus en éléments architecturaux d’édifices religieux, cisèle de ses armoiries des valises en aluminium et introduit l’usage du marbre avec une sculpture monumentale.

Deux temps forts ont ponctué la journée inaugurale : la conférence autour du travail de Laurent Grasso tenue par Marc-Olivier Wahler et Jean-Hubert Martin, suivie quelques heures plus tard par le live éthérée (comme Emmanuel Perrotin sait si bien les accueillir) de Sébastien Schuller. Sophie Calle, JR, Jean-Michel Othoniel, Jalil Lespert, Daniel Firman ou encore Vanessa Bruno étaient aux première loges. Pour ne citer qu’eux. Revue

Photos: Valentin Le Cron
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.