Au mois de mars, le MAC VAL (Musée d’art contemporain du Val-de-Marne) présente deux nouvelles expositions reflétant les interrogations contemporaines du temps, de l’influence de l’homme sur sa planète et de notre rapport au réel. La première, “Le vent se lève”, est un group show rassemblant une large sélection des œuvres de la collection 2020-2021 du musée, certaines de nouvelles acquisitions, d’autres plus anciennes. Sous le commissariat artistique d’Alexia Fabre, Anne-Laure Flacelière et Ingrid Jurzak, les œuvres de Clément Cogitore, Boris Achour, Roman Moriceau, Tatiana Trouvé, Agnès Varda ou Lola Gonzàlez (près de cinquante artistes au total) se rencontrent dans une scénographie signée bGc Studio, Giovanna Comana et Iva Berthon de Gajsak. Plus loin, le MAC VAL accueille la première exposition monographique muséale de Brognon Rollin, duo composé des artistes David Brognon et Stéphanie Rollin. Avec « L’avant-dernière version de la réalité », les deux artistes s’interrogent sur l’existence du réel à travers une série d’œuvres aux multiples lectures. Retour en images sur le vernissage en compagnie des artistes et amis du MAC VAL.

Photos: Michael Huard
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.