Cette semaine à Paris, il n’y en a pas que pour l’homme. Même si les défilés de le semaine de la mode masculine ont bel et bien commencé dans la capitale, il est une jeune maison qui célébrait les femmes. Si le nom de Maison Père peut paraître atypique pour une maison de prêt-à-porter féminin, il faut y voir tout l’héritage qu’il contient, notamment la transmission d’un père à sa fille. Cette fille, c’est Camille Omerin, jeune créatrice qui se lançait dans le grand bain en 2014. En 2016, Maison Père ouvrait déjà sa première boutique dans le quartier Saint-Honoré. Cette semaine, elle fêtait le lancement d’“Afterglow”, sa collection printemps-été 2019 (et par la même occasion, de sa première ligne de maillots) inspirée du mythe Biba à Londres, qu’on appelait aussi “le plus beau magasin du monde”. À la Villa Rose, Camille Omerin invitait ses amies de la première heure à partager un déjeuner intimiste et découvrir la collection aux silhouettes rétro-glamour et aux imprimés influencés par l’Art Déco. À table, les “biba-girls” nouvelle génération Alice David, Emily Marant, Inès Melia ou Leia Sfez partagent un moment de complicité, jolie parenthèse à la semaine marathon qui s’annonce.

Photos: Valentin Le Cron
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.