fbpx

Quelques jours avant la présentation de sa collection automne-hiver 2020, Marine Serre dévoilait quelques indices sur ses Insta-Stories. L’image : un groupe de personnes déposant des tapis orientaux au sol et travaillant le fil sur des métiers à tisser. Le 25 février (officiellement deuxième jour de la Paris Fashion Week), la créatrice française invitait Michèle Lamy, ASAP Rocky et Aya Nakamura à s’asseoir presque à même le sol sur les tapis aperçus en teaser de la collection. Devant eux, les silhouettes restent fidèles au goût de Marine Serre pour le vêtement protecteur (cagoules et masques sont encore de la partie) tout en assumant un certain romantisme porté par la broderie anglaise. Le motif pied-de-poule sur des silhouettes structurées et le rose fuchsia porté en total look s’interprètent comme la revendication d’un nouvel empowerment, alors qu’apparaissent au gré des passages les motifs des tapis orientaux. À l’approche des dernières silhouettes, les motifs recouvrent des silhouettes entières mêlant les textures comme denim et franges de tapis. Avec, en prime, le motif gecko qui s’impose comme une nouvelle itération de l’emblématique demi-lune.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.