Marine Serre sait décidément créer une ambiance, en témoigne le long tunnel baigné de lumière verte que les invités à son défilé d’hier devaient traverser pour accéder à leur place. Dans une cave à vin d’Issy-Les-Moulineaux, loin de l’hypercentre parisien (un défilé extra-muros relève de l’exploit), la créatrice française présentait sa nouvelle collection automne-hiver 2019 baptisée “Radiation”. L’inspiration ? Un univers post-apocalyptique pas si irréel que ça, un monde dans lequel “les crises écologiques et les guerres climatiques détruisent les restes de la civilisation telle que nous le connaissons”. Un monde où la mode ne serait désormais plus que recyclée. Dans ce lieu aux allures de bunker, les silhouettes se distinguent sous des lumières vertes et violettes : combinaisons intégrales, ornements coquillages, masques à gaz, et doudounes futuristes. Chaque look était, bien entendu, estampillé du croissant de lune devenu signature de Marine Serre. Depuis ses débuts, la mode durable est au coeur des préoccupations de la styliste, et elle frappe un grand coup en ce début de premier jour de défilés parisiens. Au premier rang de ce défilé dystopique, on n’aura pas non plus raté les looks de Courtney Trop, Susie Bubble, Leaf Greener ou Aleali May…

Photos: Valentin le Cron
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.