fbpx

À en connaître le titre de sa collection printemps-été 2022, « Fichu pour Fichu », on pourrait croire que Marine Serre est pessimiste quant à l’avenir de notre monde. Après tout, les longs mois de pandémie qui affectent aujourd’hui encore nos vies de manière dramatique ont laissé des séquelles, jusqu’à forcer les designers à repenser leurs manières de créer et de montrer la mode. Mais avec « Fichu pour Fichu », la créatrice crée un élan : celui qui doit nous pousser à repenser nos modes de vie et de consommer. Celui cherche à distinguer isolement et solitude au profit de la vie en communauté. Celui, enfin, qui nous achemine vers une mode respectueuse de notre environnement, notre maison. Le printemps/été 2022 est la collection la plus éco-responsable de Marine Serre à ce jour. Elle est constituée à 45% de matériaux recyclés et à 45% de fibres régénérées. Le concept de maison, ce lieu qui nous abrite et nous protège, y tient une place centrale. Il inspire « OSTAL24″, un film de 13 minutes réalisé par Sacha Barbin et Ryan Doubiago, qui étaient déjà à l’origine d' »Amor Fati » présenté il y a un an en plein cœur de la pandémie. « Ostal », qui signifie « maison » en occitan, renvoie à l’importance de se retrouver, soi et les autres, et de repenser nos modes de vie. En tout début de semaine de la mode parisienne, Marine Serre dévoilait son film et sa collection dans un jardin parisien, en compagnie notamment de l’artiste Anne Imhof, de la photographe Alice Moitié ou de la musicienne Soko. Retour en images.

Photos: Thomas Smith
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.