Dans le cadre de la deuxième édition de la foire 1-54 à Marrakech, spécialisée dans l’art contemporain africain, un nouvel espace d’exposition ouvrait ses portes au cœur de la Médina du 20 au 24 février. DaDa est un véritable laboratoire d’expérimentation artistique situé dans le centre historique de la création à Marrakech. Le lieu (encore en travaux) présentait trois commandes reçues spécialement pour ses murs. Trois artistes sont mis à l’honneur : Mohamed El Baz, Mo Baala et Emeka Ogboh. Leurs œuvres questionnent notre relation à l’histoire et notre place dans notre environnement. Avec des installations in situ, le visiteur (citons Agnes b. ou Jack Lang) est engagé dans une expérience sensorielle unique. L’exposition débute par « LOS – RAK », une installation signée de l’artiste nigérian Emeka Ogboh composée de sculptures sonores créées à partir d’enregistrements captés dans la Médina. L’artiste marocain Mo Baala plonge le visiteur dans un voyage onirique, une ode à la vie avec deux œuvres « The Entrance », et « The Cosmic Kiss ». Enfin Mohamed El Baz présente une installation pérenne conçue pour le lieu (qui lui donne d’ailleurs son nom) : l’artiste marocain décline le mot « DaDa » en français et en arable avec une installation lumineuse reprenant les couleurs du drapeau marocain.

Photos et vidéo : Michaël Huard

Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.