Connu essentiellement pour ses sculptures et créations conceptuelles, Erwin Wurm a pourtant toujours utilisé la photographie en tant qu’archive ou expression artistique à part entière. La MEP propose jusqu’au mois de juin de découvrir sous un nouvel angle son travail. Réunissant 200 tirages réalisés depuis les années 1980, cette rétrospective majeure rassemble pour la première fois dans le monde les réalisations photographiques de l’artiste autrichien, dont de nombreuses œuvres inédites. Les visiteurs peuvent également recréer eux-mêmes les mythiques One Minute Sculptures et devenir des sculptures vivantes éphémères. Dans le cadre de cette nouvelle saison d’expositions, la MEP accueille en parallèle le travail de la photographe chinoise Gangao Lang au Studio, espace dédié aux artistes émergents. Lauréate 2019 du Prix Dior de la Photographie pour Jeunes Talents, celle-ci crée des portraits sensibles dont elle offre une double lecture grâce à différentes manipulations numériques. Elle métamorphose ainsi ses clichés pour les révéler sous un autre jour. Deux expositions où la photographie se situe entre performance et réalité, avec humour et engagement.

Photos: Pierre Mouton
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.