“Je voudrais qu’on se souvienne de moi comme d’une personne qui est venue et qui a apporté de la lumière au monde”. Même avant sa disparition prématurée il y a plus de dix ans, Michaël Jackson était déjà un mythe. Chanteur surdoué, danseur prodige, auteur de talent, philanthrope, icône de style… Le Roi de la Pop est une inspiration bien au-delà de la musique, et son héritage culturel est immense et plus vivant que jamais. Après la National Portrait Gallery de Londres, c’est au tour du Grand Palais d’accueillir “Michael Jackson : On the Wall”. Cette exposition événement explore l’impact culturel de la personnalité et de l’œuvre de l’artiste dans l’art contemporain depuis les années 1980. Phénomène social s’il en est, en particulier du point de vue de l’identité, de la question raciale et de l’expérience de la célébrité, Michael Jackson est également l’une des figures les plus représentées dans les arts visuels. L’exposition, portée par les commissaires d’exposition Nicholas Cullinan (directeur de la National Portrait Gallery, Londres) et Vanessa Desclaux, réunit les œuvres de quarante artistes, et présente une série d’œuvres créées pour l’occasion. Les travaux de David LaChapelle, Grayson Perry, Andy Warhol, Rita Ackermann ou Mark Flood dialoguent sur les cimaises du Grand Palais jusqu’au mois de février dans un parcours chronologique retraçant la carrière de Michael Jackson, de jeune prodige à légende mondiale. Peinture, dessin, sculpture, photographie, vidéo et performance : il ne fallait rien de moins qu’une exposition pluridisciplinaire pour rendre hommage aux multiples talents du King of Pop.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.