On n’arrête pas le génie. En ouverture de la semaine de la mode milanaise pour l’automne-hiver 2020-21, Moncler a encore une fois surpassé les frontières de la mode avec le lancement de la troisième édition de son programme créatif Moncler Genius. Innovation et imagination sont les maître-mots de ce concept collaboratif qui accueille cette saison le créateur Jonathan Anderson (J.W. Anderson), les bagages Rimowa et Mate.bike, une start-up danoise spécialisée dans les vélos électriques. En trois ans, c’est la première fois que Moncler Genius s’associe à des créateurs qui sortent du cadre du prêt-à-porter. Le principe reste le même : chaque designer donne vie à sa vision singulière en s’inspirant du riche ADN de Moncler. À Milan, la devise de cette nouvelle édition, “One house, different voices”, met en lumière la diversité créative portée par un événement d’envergure maximaliste. Parmi les designers déjà parties prenantes du projet, Matthew Williams, Richard Quinn ou Rick Owens. À noter également la participation de Sergio Zambon et Veronica Leoni pour Moncler 1952, Sandro Mandrino pour Moncler Grenoble, Simone Rocha, Craig Green et Hiroshi Fujiwara. Cette saison, la marque a aussi pensé au meilleur ami de l’homme avec la gamme Moncler Poldo Dog Couture (salon de toilettage futuriste à l’appui). Ce mercredi (premier jour de la Milan Fashion Week), Moncler transformait un entrepôt gigantesque situé dans la périphérie milanaise un en un village expérimental, souvent onirique, où tous les designers présentaient leurs créations dans des scénographies immersives. De quoi mettre des étoiles dans les yeux de Kaia Gerber, Carine Roitfeld, Rick Owens ou Anna Dello Russo.

Photos: Ludovica Arcero
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.