Le tableau existe-t-il avant l’acte de peindre ? C’est la question posée par la nouvelle exposition de Monique Frydman à l’Espace Commines avec Bogéna Galerie. Pour « Le temps de peindre », l’artiste française y présente une sélection de tableaux réalisés entre les années 1980 et 1990, sur lesquels elle est à nouveau intervenue en 2018. À cette sélection s’ajoute une série d’œuvres récentes qui entrent en dialogue avec les premier tableaux. L’exposition questionne la temporalité du tableau et par extension le procédé créatif de l’artiste, une réflexion dont Monique Frydman ne s’est jamais défaite, tentant d’élaborer un langage qui lui soit propre malgré les références qui habitent tout artiste. À voir jusqu’au 11 novembre, l’exposition a été inaugurée cette semaine en présence notamment de Lionel Jospin, d’Annette Messager (actuellement invitée par l’Institut Giacometti) ou de l’actrice Lubna Playoust.

Photos: Pierre Mouton
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.