fbpx

Qui n’a jamais tremblé devant “Ténèbres” ou vibré face à l’esthétique puissante de “Suspiria” ? Certainement pas Massimo Giorgetti. Grand fan de Dario Argento, le créateur du label MSGM (qui fêtait ses dix ans l’année dernière) présentait à l’occasion de son défilé automne-hiver 2020 à Milan le deuxième volet de sa collaboration avec le réalisateur italien légendaire. Surnommé le “Maître de l’Horreur”, Dario Argento inspire à Giorgetti une collection qui navigue entre hyper-féminité et nouveauté, entre passé et présent, et tire du goût prononcé du réalisateur pour l’excès et les couleurs saturés une garde-robe qui va du tailoring aux manteaux de fausse fourrure en passant par les robes d’inspiration Victorienne. Avec cette collection baptisée “Notte” (la nuit), Massimo Giorgetti présente des imprimés réalisés avec la complicité d’Argento, à commencer par une toile de Jouy directement inspirée de l’univers de “Deep Red”, alors que les affiches de ses films emblématiques se retrouvent sur une série de chemises et jupes. L’argent (pour Argento) s’impose en filigrane sur les manteaux et accessoires et ajoutent la touche finale à cette collection que le créateur définit comme la réunion “de jeunes femmes aux pouvoirs qui dépassent tout ce que l’on peut imaginer”. Une réalité alternative empreinte de poésie noire qui n’a pas manqué d’envoûter Larsen Thompson, Elisa Visari ou Gavin Casalegno.

Photos: Ludovica Arcero
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.