Saviez-vous que Jean-Michel Othoniel avait été gardien de nuit au Musée du Louvre ? Alors étudiant, l’artiste se promène dans les salles vides du musée et se prend d’amour pour les fleurs, peintes, sculptées dessinées, brodées ou émaillées égrenées dans les œuvres de ses huit départements. Alors que son exposition à la galerie Perrotin est encore à voir jusqu’au 8 juin rue de Turenne, l’artiste présente au sein de la cour Puget « La Rose du Louvre », un ensemble de six peintures ainsi qu’un ouvrage co-édité par le Louvre et Actes Sud, “L’Herbier Merveilleux”. L’exposition coïncide avec le trentième anniversaire de la Pyramide du Louvre. Inspiré par “Le Mariage de Marie de Médicis et d’Henri IV” de Rubens, particulièrement par un détail, sa rose, Jean-Michel Othoniel a produit six peintures à l’encre sur feuilles d’or installées parmi les chefs-d’œuvre de la statuaire de jardin des XVIIe et XVIIIe siècles. Le vernissage de l’exposition s’est poursuivi avec un cocktail au Café Richelieu. Jean Luc-Martinez, président du Musée du Louvre, et Jean-Michel Othoniel y prenaient la parole devant Johan Creten, Sophie Calle, Bernard Frize, Jérôme Sans ou Marie Agnès Gillot… L’exposition est à voir jusqu’au 24 février prochain.

Photos: Pierre Mouton
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.