Petit Bateau et Deyrolle font l’École Buissonnière

Deyrolle

21.02.2017
#mode

Ce n’est pas souvent que l’on peut se targuer d’avoir fait la rencontre, en une soirée, d’un ours blanc, un rhinocéros, une girafe, et une multitude d’espèces en tous genres venues des profondeurs des mers jusqu’aux confins de la scène parisienne. C’est l’expérience que proposait hier soir Petit Bateau à l’occasion du lancement de sa collection capsule avec la maison Deyrolle, institution fondée en 1831 par Jean-Baptiste Deyrolle, passionné d’entomologie, présentée à la presse et aux invités de la marque.

Niché dans le 7ème arrondissement de Paris, ce cabinet de curiosités (dernier survivant de l’espèce) est aussi célèbre pour ses planches imagées qui, dès 1860, offrait aux écoliers du monde entier une véritable « éducation par les yeux ». L’institution prête aujourd’hui sa patte aux vêtements avec une capsule Petit Bateau sur lesquels les planches pédagogiques deviennent des motifs de ces « tricotae tricotum ». Pour les plus grands, deux marinières se font le nid d’une volée d’aras pour elle et d’un banc d’espadons pour lui. Des espèces protégées ou menacées, comme le gibbon et l’éléphant d’Asie sur les bodies, ou le chimpanzé et le rhinocéros sur caleçons et débardeurs destinés aux plus petits feront regretter aux plus grands le temps de l’enfance. Ludique et inspirée, la collection n’en reste pas moins le témoin d’un engagement pour la nature et ses habitants à poils, plumes et écailles partagé par Deyrolle et Petit Bateau.

Photos: Jean Picon
Vous aimerez aussi

Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.