Hier soir, c’était l’émeute chez colette. Il est vrai, les vitrines du concept-store de la rue Saint-Honoré ont vu cette semaine les badauds s’accumuler devant leurs installations son et lumières mettant à l’honneur le travail scénographique d’Alexandre de Betak. Bien connu des gens de la mode, il signe, par son agence Bureau Betak, les scénographies de tous les grands défilés de mode dans les quatre capitales principales, et est de tous les événements les plus prestigieux. Preuve en est, on lui doit récemment le décor tout en fleurs du gala d’ouverture de la saison de danse à l’Opéra Garnier. Retour chez colette, donc. Alors que les écrans multiples retransmettent en direct les défilés que Bureau Betak a montés de toute pièce, Alexandre de Betak avait donné rendez-vous à tous ses amis (et il en a beaucoup) à l’occasion de la signature de son tout premier ouvrage, « Betak Fashio Show Revolution ». Le titre annonce déjà la couleur. On voit certes rarement un événement dénué d’intérêt chez colette, mais il faut dire que le book signing d’hier a placé la barre bien haut pour ceux qui passeront après lui avant la fermeture du mythique concept store. De Lou Doillon à Audrey Marnay en passant par Tim Blanks et Serge Ruffieux, tous étaient là pour s’approprier l’objet de désir – et pourquoi pas aussi les « fashion show tools and survival kit », trousseau d’objets sélectionnés par Alexandre de Betak pour passer une fashion week en toute sérénité. Après l’événement, c’est dans la plus grande intimité qu’il invitait ses proches à un dîner privé chez lui. Parmi les chanceux, Alexa Chung, Karlie Kloss, Antoine Arnault et Natalia Vodianova.

Photos: Chantapitch Wiwatchaikamol
Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Mailchimp

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.