fbpx

Une ancienne usine à charbon de la SNCF transformée à l’occasion de l’exposition du réalisateur Remi Besse. L’adresse avait été tenue secrète jusqu’au dernier moment : face aux platines d’Andy 4000 et Urumi, les invités se sont retrouvés dans cette friche industrielle tapissée de photographies en plein cœur du XIXème arrondissement de Paris. L’occasion de ce vernissage était celle du projet « Rien à signaler », une série de mises en scène dédiés au chaos climatique, dans laquelle de nombreuses personnalités se sont prêtées au jeu de poser pour la bonne cause. Le mannequin Regina Anikiy, le rappeur Rad Cartier, l’humoriste Panayotis Pascot, pour ne citer qu’eux. Les bénéfices de la vente des œuvres sont reversés à des associations par Le Consulat, la fameuse entité verte et engagée du noctambule Lionel Bensemoun. Lors du vernissage, la planète mode, musique et clip s’était réunie pour danser et découvrir la large série de visuels collés à même des monolithes au milieu de blocs de béton. L’exposition est à découvrir jusqu’au 12 décembre prochain.

Photos : Thomas Smith

Vous aimerez aussi
Inscrivez-vous à la Newsletter

Les événements et les rencontres qui ont marqué la semaine !

Inscription à la newsletter

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.